Laurent

Le bois et la pierre ont toujours été des matières qui m’émouvaient avec une enfance très tôt initiée au contact avec la nature et les éléments.
Au début de l’âge adulte j’ai commencé à travailler le bois avec une vision essentiellement "fonctionnelle" et durant des années la réalisation de meubles avec leurs mesures précises, c’est à dire avec une démarche plutôt intellectuelle bien que sensible aux lignes et à l’harmonie des formes.

La pierre quant à elle m’a mené à la construction de très nombreuses restanques mais surtout à la pratique passionnée de l’escalade, toujours inassouvie depuis 50 ans !
Professionnellement, 40 ans d’exercice de la médecine m’ont mis en contact avec une autre "matière" et c’est bien plus tard à la soixantaine, que touché par la démarche toute en ressenti de mon épouse dans sa peinture, j’ai osé me mettre à l’écoute de mes propres ressentis face tout d’abord aux bois glanés au hasard des balades puis des pierres et enfin du métal avec toujours les 3 fils conducteurs que sont pour moi les couleurs, les formes et les textures.
Les contrastes entre le brut et le poli, le plaisir du toucher, la force voire la puissance qui se dégage de ces créations, le mariage des matières enfin la beauté que je tente de mettre en lumière puis de partager sont pour moi à la fois une quête insatiable et une source de joie et d’émerveillement en dehors de toute construction intellectuelle.
Enfin des années d’initiation au chamanisme Shipibo m’ont aidé à percevoir toute matière comme profondément vivante et sacrée, bien loin de ces matériaux que nous considérons trop souvent comme inertes. Un dialogue emprunt de respect peut alors s’établir qui ne sera plus à sens unique et qui plus tard donnera des noms pleins de suggestion tels :
"Elan Vital", "Présence", "l’Enthousiasme du haricot" ...